accroire
étymologie
Du verbe latin accredere.

nom

SingulierPluriel
accroireaccroires

accroire \a.kʁwaʁ\ masculin

  1. Fausseté, chose que l’on veut faire croire qui n’est pas vraie.

verbe

accroire \a.kʁwaʁ\ transitif

  1. Faire accroire quelque chose (à quelqu’un) : faire croire ce qui n’est pas vrai.
    • C’étaient les satellites du jeune Orcan, neveu d’un ministre, à qui les courtisans de son oncle avaient fait accroire que tout lui était permis. (Voltaire, Zadig, I. Le borgne, 1748)
    • […], j’avais choisi mon gendre quand, en lui faisant accroire que je n’avais pas de fortune, il m’a sauté au cou en me disant que je lui ôtais un poids […]. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • À mon âme! Tu me feras accroire cela; tu t’en moques pas mal! (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
  2. Laisser accroire quelque chose (à quelqu’un) : suggérer quelque chose qui n’est pas vrai, insinuer.
    • Elle laisse accroire qu’elle n’est pas affectée, mais il n’en est rien.
  3. En faire accroire à quelqu’un : essayer de tromper quelqu’un par des mensonges.
    • Vous voudriez nous en faire accroire.
    • Ce n’est pas un homme à qui l’on puisse en faire accroire.
  4. S’en faire accroire, s’en laisser accroire : présumer trop de soi-même, tirer vanité d’un mérite qu’on n’a pas.
    • Depuis qu’il a cette place, il est plein de lui-même, il s’en fait accroire.
    • Il a quelque mérite, mais il s’en fait accroire.
    • Dorante.— Ne vous fâchez pas, mademoiselle ; ce que dit monsieur ne m’en fait point accroire. (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard'', 1730)
  5. (Désuet) Croire.
    • Une fois de plus, on pourrait accroire que le fils d’Enguerran avait changé, qu’il était devenu un nouvel homme, méconnaissable. (Romain Sardou, Pardonnez nos offenses, page 297)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français