acculer
étymologie
 Composé de ac- et de culer.

verbe

acculer \a.ky.le\ transitif conjugaison (pronominal : s’acculer)

  1. Pousser dans un endroit où la fuite est impossible.
    • Si un chevalier pouvait acculer son adversaire à l’extrémité de la lice, de manière à lui faire toucher la palissade de sa personne ou de ses armes, cet ennemi serait tenu de s’avouer vaincu, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Jaqen esquiva sa taillade en dansant, dégaina lui-même, accula l'homme dans un coin grâce à une averse de coups et l'y tua d'une pointe au coeur. (George R. R. Martin, A Clash of Kings, Traduction de l’anglais par Jean Sola, 1998)
  2. (Figuré) Confronter quelqu’un, à une difficulté, sans possibilité d’échappatoire.
    • L’inspecteur vous aura dit que j’étais une fille de rien, est-ce vrai ? Que je courais les hommes comme une chienne ? Oui ? que je vous empaumais sans doute ? consciente de l’impasse où je vous acculais ? (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • C'est vrai qu'c'est faux de croire qu'les tantes acculent
      Leur nièce à cette union ridicule
      (Boby Lapointe, Aubade à Lydie en do)
  3. (Figuré) (Absolument) Ne laisser aucune échappatoire à.
    • Meng Hongwei a été acculé à la démission dimanche après avoir mystérieusement disparu pendant plus de dix jours. Le flou demeure autour de cette affaire. (Ce que l’on sait de la démission du patron chinois d’Interpol)
    • Il est acculé aux expédients.
  4. (Équitation) (pronominal) Ne pas aller assez en avant à chacune des voltes, en parlant d’un cheval.
    • Le cheval s’accule.
  5. (marine) Synonyme de culer.
  6. (Anjou) Faire basculer une remorque, la benne d'un camion vers l'arrière pour en décharger le contenu. [1] [2]

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.046
Dictionnaire Français