addition
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin additio.

nom


addition \a.di.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’ajouter.
    • Dans ce cas, l’addition d'un acaricide à l’aphicide ajoute donc de façon toujours significative 20,1 % de production. (Coton et fibres tropicales: Vol.36,N°2, Vol.37, N°2, Paris, Institut de recherches du coton et des textiles exotiques - 1981)
  2. (En particulier) (Arithmétique) Action d’ajouter plusieurs nombres ajoutés l’un à l’autre pour en obtenir la somme, le total.
    • Il ne sait encore que l’addition.
    • Faire une addition.
    • Cette addition est bonne, est exacte.
  3. Ce qu’on ajoute à quelque chose ; ajout.
    • Quant aux Russes, généralement sobres, l’infusion de thé leur suffit, paraît-il, non sans une certaine addition de « vodka », qui est l’eau-de-vie moscovite par excellence. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le Wahhabites, en Arabie, à la fin du XVIIIe siècle, […], lancèrent un mouvement virulent d'islam purifié - et puritain - fondé strictement sur les enseignements du Coran et sur la sunna du Prophète, débarrassé des additions séculaires. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 96)
    • L'utilisation des additions minérales dans les bétons en remplacement au ciment est une pratique courante depuis de nombreuses années. En France, du fait de leur grande disponibilité et leur prix modéré, les additions calcaires sont majoritairement utilisées. (Paco Diederich, Contribution à l’étude de l’influence des propriétés des fillers calcaires sur le comportement autoplaçant du béton, thèse de doctorat de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, 17 décembre 2012)
  4. (En particulier) (imprimerie) Ajout de dates, citations, petites notes, etc., en marge d’un texte.
  5. (familier) Note de la dépense qu’on a faite dans un restaurant.
    • […] puis, comme la demie sonnait à la pendule, les dîneurs attardés finirent par réclamer l’addition. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Mais quand l’addition arriva, mon père et mon oncle eurent, en la découvrant, l’expression qu’on a en ouvrant un faire-part mortuaire. Ils appelèrent le maître d’hôtel. (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 156)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français