adoption
étymologie
Du latin adoptio voir adopter, adoptif.

nom

SingulierPluriel
adoptionadoptions

adoption \a.dɔp.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’adopter.
    • Tibère n’était fils d’Auguste que par adoption.
    • Déterminer les formes et les effets de l’adoption.
    • L’adoption confère le nom de l’adoptant à l’adopté.
  2. (Par extension) Action d’admettre, de recevoir comme sien, soit au propre, soit au figuré.
    • L'adoption du moteur à réaction a bouleversé l'industrie aéronautique dans les années cinquante.
    • L’adoption de ce châle a rendu leur costume plus décent en voilant, dans son ampleur, le nu et les formes un peu trop fortement dessinées. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Il a ajouté que l'Angleterre ne lui semblait pas absolument mûre pour l'adoption du système métrique, […]. » (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • L'adoption des toilettes portées dans les villes, c'est déjà le prodrome de cette tentation qui finit par aboutir à la désertion des campagnes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    1. (En particulier) (info) Adoption d'un processus orphelin par un autre plus ancien.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français