adorer
étymologie
Du latin adorare.

verbe

adorer \a.dɔ.ʁe\ transitif et intransitif conjugaison

  1. (religion) Honorer une divinité en lui rendant le culte qui lui est dû.
    • Les dogmes des picards & des Vaudois sont les mêmes […]. Ils soutenoient qu’il ne faut point adorer l’eucharistie parce que le corps de Jesus-Christ n’y est point, le Seigneur ayant été élevé au ciel en corps & en ame ; […]. (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances, volume 33, page 487, Yverdon, 1774)
    • Les israélites adorèrent le veau d’or. Ce peuple adorait le soleil.
    • Note: S’emploie quelquefois absolument.
    • Les juifs adoraient à Jérusalem et les Samaritains à Samarie.
    • Le peuple d’Israël allait adorer sur les montagnes.
    • Une grâce intérieure les pressait jour et nuit d’adorer le vrai Dieu. (Adrien Launay, Missions étrangères de Paris, Histoire des missions de Chine : mission du Kouy-Tcheou : Volume 1, 1907)
  2. Rendre des respects extraordinaires en se prosternant.
    • La reine Esther adora le roi Assuérus. Les rois de Perse se faisaient adorer.
  3. (hyperbole) Aimer extrêmement.
    • Rainie adorait ces montagnes. Elle avait grandi là, à l'ombre des imposants sapins de Douglas, à un jet de pierre de la côte rocheuse. Elle pensait que la nature se devait d'être grandiose, […]. (Lisa Gardner, Disparue, traduit de l'américain par Cécile Deniard, Éditions Albin Michel, 2008, chap. 10)
    • Il ne l’aime pas, il l’adore. — Cette mère est folle de son fils, elle l’adore.
    • ''Ce mari et cette femme s’adorent. — Ces épices sont vraiment délicieuses, vous allez les adorer.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français