affirmer
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin adfirmo.

verbe

affirmer \a.fiʁ.me\ transitif conjugaison (pronominal : s’affirmer)

  1. Assurer, soutenir qu’une chose est vraie.
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire… Ça l’étonnait pourtant. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.359)
    • On ne parlait que de s’élancer dans les airs et tout le monde affirmait : « C’est forcé qu’on y vienne ! » mais on n’y venait pas sans anicroches. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 17 de l’éd. de 1921)
    • […] ils n'ignorent rien de tout cela et savent notamment fort bien que c'est en l’affirmant qu'ils créeront cette éternité de barbarie nécessaire au maintien des institutions qui leur sont chères. (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.194)
    • Vous m'avez affirmé, sévères dénonciateurs, que les usines clermontoises étaient le centre d'un système d'aspiration qui attirait à lui toutes les forces humaines. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • D'autre part, les renseignements recueillis sur la ménagère établissaient qu'elle radotait assez souvent et n'était pas capable, pour peu qu'on insistât, d’affirmer deux fois les mêmes choses. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    1. (logique) Exprimer qu’une chose est certaine.
      • Toute proposition affirme ou nie.
      • Ce sont vos affirmations qui provoquent et justifient mes négations. Cessez d’affirmer et je cesserai de nier. (, Douze preuves de l'inexistence de Dieu, conférence de 1908)
  2. (justice) Assurer avec serment.
  3. Assurer fermement.
    • Il régnait, en fait, depuis la maladie de son père (1179) et n'avait négligé aucune occasion d’affirmer son autorité, en prenant le contrepied des décisions paternelles. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La cité mosane prospère tant et si bien qu'en 1905, elle réussit à chiper à Bruxelles la célébration du 75e anniversaire de l'indépendance, tout en affirmant sa différence, sa « wallonitude ». (Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, page 18, 2005)
  4. Rendre plus ferme.
    • Siè, dit Arsène André, reprenant le wallon de son enfance pour mieux affirmer sa réplique. Siè, Adonis !… siè! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mais l’ambiance devint nettement plus enthousiaste lorsque commencèrent à arriver des tableaux des écoles françaises dont la cote internationale était déjà à peu près affirmée. (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 108)
  5. (pronominal) Se manifester clairement, nettement.
    • Il s'affirme de plus en plus.
traductions traductions traductions traductions traductions traductions
  • allemand : klar (sich ~ zeigen;~ sichtbar werden)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français