aiguille
étymologie
(XVe siècle) De l’ancien français aguille (XIIe siècle), du latin acucula, diminutif de aigu.

nom


aiguille \e.ɡɥij\ ou \ɛ.ɡɥij\ féminin

  1. (couture) Petite tige de métal fine, pointue à un bout et équipée d’un trou appelé chas à l’autre bout pour y passer un fil. Elle est utilisée pour coudre, pour broder, pour faire de la tapisserie, etc.
    • […] Marguerite, d’une aiguille d’or à la pointe arrondie, sondait les plaies avec toute la délicatesse et l’habileté que maître Ambroise Paré eût pu déployer en pareille circonstance. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre X)
  2. Tige en métal, longue et fine, servant à tricoter.
    • Le tricot anglais simple se fait en deux aiguilles. (Thérèse de Dillmont, Encyclopédie des ouvrages de dames, 2012, p.289).
  3. Petite tige servant à indiquer une mesure.
    • De cinq heures à six heures, mes yeux ne quittèrent pas ma pendule. Je suivais la marche de l’aiguille avançant de minute en minute. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Le Chat, l’huissier et le squelette)
    • […] et un instrument en forme de boîte ronde, avec un cadran d’ivoire, sur lequel on lisait l’indication statoscope avec d’autres termes français : une aiguille oscillait entre les deux mots : montée et descente, en français aussi. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 86 de l’éd. de 1921)
    • Les oscillations du foliot constituent en quelque sorte une horloge dans l’horloge. Elles rythment le mouvement des aiguilles. (Jacques Attali, Histoires du temps, Fayard, 1982)
    • Son œil s'attarde pourtant sur la jauge d’essence. Impitoyable, l’aiguille marque zéro. Par quel miracle, le réservoir où Mr. Smith a versé de ses mains, au moment du départ, soixante-dix litres de supercarburant, a-t-il pu se vider subitement ? (Serge Dalens, La tache de vin, Éditions Fleurus, 2012, p 189)
    • (Figuré)Les araignées , les araignées sont les véritables prophètes de la nature, les véritables aiguilles de l’horloge atmosphérique. (Heinrich Zschokke‎, Le Fugitif du Jura, ou le Grison : simple épisode des troubles de la Suisse en 1799, t.2, traduit de l’allemand par Adolphe Loève-Veimars, Charles Gosselin, Paris, 1829, p. 103)
  4. Fine pointe qui servait à lire l'enregistrement du son sur un disque phonographique.
    • Ce que chante interminablement, comme un disque que l’aiguille reprend au début quand elle est arrivée au bout, la jolie saligaude, est un vieux blues que chantait Bessie Smith […]. (La Nouvelle revue française, 1982, n°348-350, page 4)
  5. (architecture) Clocher pointu.
    • Derrière, s’élevait la forêt d’aiguilles du palais des Tournelles. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
  6. Sommet assez fin d’une montagne ou de certains monuments.
    • Viennent immédiatement après le glacier d’Argentières et l’'aiguille du même nom, qui s’élance, noire et aiguë, à la hauteur de douze mille quatre-vingt-dix pieds […] (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des deux mondes, t. 1, 1833)
    • Le passage d'une aiguille à l’autre s'opère par un pont métallique, haubanné d’un triple jeu de câbles pour éviter qu’il ne soit arraché par les vents furieux qui se déchaînent à cette altitude, pendant la mauvaise saison.(Paul Guichonnet, Le plus haut téléphérique du monde : L’Aiguille du Midi in Revue de Géographie Alpine , 1956, p.414)
  7. (botanique) Feuille longue, fine et aciculaire de nombreuses espèces de conifères.
    • Les aiguilles de l’épinette sont quadrangulaires; celles des 3 autres genres sont aplaties, à nervure médiane apparente.(John Laird Farrar, Les arbres du Canada, août 1996, p.80)
    • Les aiguilles de l’épicéa (sapin) sont fixées séparément sur les branches, tandis que celles du pin sont réunies par groupes de deux, trois voire cinq aiguilles.(Julien Van Remoortere, Se promener en Ardenne avec des enfants, mars 2005, p.106)
  8. (ferroviaire) Partie mobile d’un aiguillage, composée de deux lames reliées par des barres, pouvant occuper deux positions opposées et permettant de tracer un itinéraire ou d’assurer la protection d’autres itinéraires. Désigne également un cœur à pointe mobile.
    1. (Par métonymie) L’aiguillage lui-même.
  9. (ferroviaire) Acte d’aiguiller.
    • il indiquera que l’aiguille est faite. Je ne sais plus si j’ai toute ma raison… L’aiguille faite ?… Quelle aiguille ?(Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. XXIV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  10. (Minéralogie) Cristaux de forme allongée et déliée.
  11. (technologie) Tige plus ou moins rigide qu’on fait passer dans un fourreau pour tirer un câble.
  12. (Médecine) (ellipse) Aiguille hypodermique.
  13. (poissons) Autre nom donné couramment à l’orphie.
  14. (fauconnerie) Maladie des faucons occasionnée par des vers qui vivent sous la peau et que l’on retrouve dans les excréments de l’oiseau.
  15. (armement), (vieilli) Ancienne appellation du percuteur.
  16. (technologie) Crayon utilisé dans le cœur d’un réacteur à neutrons rapides.
synonymes
Armement

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : fuel pin, pin

forme fléchie

aiguille \e.ɡɥij\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe aiguiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe aiguiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe aiguiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe aiguiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe aiguiller.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.052
Dictionnaire Français