aile
étymologie
(aile#fr-nom-1|Nom commun 1) (XIIe siècle) Du moyen français aisle, de l’ancien français aile, ele, du latin ala.

nom

SingulierPluriel
aileailes

aile \ɛl\ féminin

  1. (zoologie) Partie du corps d’un animal, tel qu’un oiseau, un insecte ou un chiroptère, lui permettant de voler.
    • Ce sont les larves des pucerons […]. Complètement développées, ces larves deviennent de jolis insectes, pourvus de quatre ailes diaphanes, presque deux fois plus longues et plus larges que le corps entier, et soutenues par quelques rares nervures. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Ses ailes de géant l’empêchent de marcher. (Charles Baudelaire, L’Albatros.)
    • (Figuré) Ce fut une jouissance pour notre jeune garçon de se sentir emporté sous les ailes de la Doris, à travers cette mer un peu houleuse au large, très maniable d’ailleurs avec l’allure du grand largue. (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2-14, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  2. (cuisine) Cette partie d’une volaille préparée pour être mangée, qui comprend l’aile proprement dite et la portion charnue du haut de l’estomac au-dessus de la cuisse.
    • Servir une aile de perdreau.
  3. (Aéronautique) (analogie) Élément d’un avion destiné à assurer sa portance dans l’air ; grand châssis garni de toile d’un moulin à vent ; branche d’une hélice ou pale de l’hélicoptère.
    • Un moulin à vent se compose essentiellement d'un arbre porté sur un petit bâtiment en bois, […]. Dans certains cas, le corps du moulin est fixe et forme une tour en maçonnerie, sur laquelle peut tourner la toiture en entraînant avec elle l'arbre et les ailes. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)
    • Les ailes du ventilateur, ce hanneton, chassent comme des feuilles les cartes du mort étalées sur la table, […]. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. V, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960, p.76)
    • Dans le choc très brutal de l’amerrissage, un croisillonnage céda et l'extrémité de l’aile gauche baignait dans l'écume. (Jean Mermoz, Mes Vols, p. 73, Flammarion, 1937)
  4. (architecture) Extension d’un édifice, généralement en deux parties jointes de chaque côté au corps principal du bâtiment.
    • Ces bois, étendus sur une centaine d’hectares, rejoignaient les deux ailes du château, une ancienne demeure, de style Louis XIII, à l’allure de ce qu’on appelle encore dans certaines campagnes une « maison de noblesse ». (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 1, 1910)
    • De l’autre côté du mur, dans l’aile réservée aux femmes, il y a des jeunes filles dont nul n’a parlé : […]. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  5. (auto) Élément de carrosserie d’une voiture qui masque le haut des roues.
    • Suite à un accident, l’aile de ma voiture doit être changée.
  6. (horlogerie) Dent d’un pignon.
  7. (militaire) (sport) Chacune des extrémités d’une formation disposées à droite et à gauche du centre, face à l’adversaire.
    • L’aile droite d’une armée.
  8. (Par extension) Protection ; surveillance.
    • Se réfugier sous l’aile de sa mère.
  9. (Figuré) (Par extension) Élan.
    • C'est contre sa bigoterie, sa stupidité, la stupidité mesquine des médiocres qui veulent briser les ailes du génie, que Thea Kronborg devra livrer la plus dure des luttes qui la mèneront finalement au succès. (Albert Baiwir, Le déclin de l'individualisme chez les romanciers américains contemporains, Liège : Faculté de Philosophie et Lettres & Paris : Librairie E. Droz, 1943, page 377)
  10. (analogie) (botanique) Selon le contexte.
    1. Membrane bordant un organe ou le prolongeant.
      • samares à ailes convergentes, restant attachées sur l'arbre une partie de l'hiver. (Les arbres du Québec: comment les identifier facilement de L. Z. Rousseau p.20, 1948)
    2. Pétale latéral des fabacées, ou encore sépale latéral des polygalacées.
  11. (histoire) Partie du vêtement que l’on laissait flotter.
  12. (Héraldique) Meuble représentant une aile d’oiseau dans les armoiries. Elle est généralement représentée éployée (on voit le dessous), les rémiges primaires tournées vers le chef. À rapprocher de demi-vol et vol.
    • D’argent à cinq ailes de sable posées en sautoir, qui est de la famille Carrabal de Navarre voir illustration « armoiries avec 5 ailes »

traductions
  • allemand : Flügel masculin
  • anglais : wing
  • espagnol : ala féminin
  • italien : ala féminin
  • portugais : ala féminin
  • russe : крыло

traductions
  • allemand : Flügel masculin
  • anglais : wing
  • espagnol : ala féminin
  • italien : ala féminin
  • portugais : ala féminin

traductions
  • allemand : Flügel masculin
  • anglais : wing
  • espagnol : ala féminin
  • italien : ala féminin
  • portugais : ala féminin

traductions
nom

aile \ɛl\ féminin

  1. (vieilli) (Désuet) Bière anglaise sans houblon. (voir ale)
    • Des bières légères. Il faut placer dans cette division la plus grande partie des bières blanches légères et peu colorées, de Paris et des départemens du nord de la France, l’uytzet légère de Wotteren , les petites bières de toute la Belgique, et la plupart des ailes des Anglais : […]. (Dictionaire des sciences medicales, vol.3 (Ban—Can), Paris : Charles-Louis-Fleury Panckoucke, 1812, page 115)
forme fléchie

aile \ɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ailer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ailer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ailer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ailer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ailer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français