aileron
étymologie
(XIVe siècle) Du nom aile avec le suffixe -eron.

nom

SingulierPluriel
aileronailerons

aileron \ɛl.ʁɔ̃\ masculin

  1. Extrémité de l’aile d’un oiseau à laquelle tiennent les grandes plumes de l’aile.
    • Un oiseau qui a l’aileron brisé.
    • Un ragoût, une fricassée d’ailerons.
  2. (aviation) Extrémité de l’aile d’un avion permettant de contrôler la direction.
  3. (ichtyologie) Nageoires de quelques poissons.
    • Les ailerons d’une carpe.
  4. (analogie) (technol) Tout ce qui rappelle la forme d’un aileron.
    • Les ailerons d’un moulin à eau.
    • Les ailerons d’une fusée.
  5. (argot) Bras d’une personne.
    • J’ai croché le mec par un aileron et je l’ai traîné sur le carrelage jusque là. (Ange Bastiani, Mollo sur la joncaille, Fleuve noir, Spécial Police n° 68, 1955)
    • Je me lève. Je vais à lui. Je lui cramponne l’aileron. (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 62)
  6. (Architecture baroque) Pièce à la forme de console renversée qui sert à rétablir une harmonie entre deux étages de largeurs inégales et peut éventuellement servir de contrefort pour l’étage supérieur.
  7. (ornithologie) Synonyme de alule.
    • Trois à cinq plumes roides , fort petites, taillées en lame et insérées au pouce, forment ce qu'on nomme aile bâtarde , aile fausse , aileron , alule ou fouet de l'aile. (Cuvier, Dictionnaire des sciences naturelles, 1816)
synonymes

Extrémité de l’aile d’un avion


traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français