ale
étymologie
Du Moyen néerlandais ale [1] (néerlandais aal) avec emprunt parallèle de godale (« bonne bière, bière légère »). Perçu comme mot anglais dès le dix-huitième siècle : aile#fr|Aile […] C'est un mot qui vient de l'Anglois ale#en|ale, et qui est en usage à Paris. [2] Un emprunt à l’anglais ale#en|ale est peu probable étant donné l’ancienneté des attestations dans la région picarde.

nom

SingulierPluriel
aleales

ale \al\ féminin

  1. (Brasserie) Bière blonde anglaise légère, fabriquée avec du malt peu torréfié.
    • Oswald, mettez en perce le baril de notre vin le plus vieux ; servez sur la table le meilleur hydromel, l’ale la plus forte, le plus riche morat, le cidre le plus mousseux, les pigments les plus odorants. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il mangea un rosbif aux pommes et s’enfourna deux pintes d’ale, excité par ce petit goût de vacherie musquée que dégage cette fine et pâle bière. (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français