algèbre
étymologie
(XIVe siècle) Via le latin médiéval algebra, de l’arabe جبر avec (agglutination) de l’article.

nom

SingulierPluriel
algèbrealgèbres

algèbre \al.ʒɛbʁ\ féminin

  1. (math) branche#fr|Branche des mathématiques qui étudie les structures algébriques, hors des notions de limite (rattachée à l’analyse) et de représentation graphique (concernant la géométrie).
    • La Giralda, qui sert de campanile à la cathédrale et domine tous les clochers de la ville, est une ancienne tour moresque élevée par un architecte arabe nommé Geber ou Guever, inventeur de l’algèbre, à laquelle il a donné son nom. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • En algèbre, sentant mon interlocuteur plus calé que je ne le suis, je reprends mon rôle de disciple attentif. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 123)
    • « Je me charge de l’occuper en lui demandant un tuyau pour un problème d’algèbre… Pour lui, les x, c’est des caramels mous. Tu pourras te battre tranquille. » (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 366)
    • – J’avais beau essayer de me rappeler comment il fallait raisonner, je ne parvenais pas à trouver le nombre de litres d’eau que déversaient des robinets ou ces terribles heures d’arrivée des trains qui se croisent… Mon père trouvait ces nombres en un instant par le mystérieux, miraculeux procédé de l’algèbre… « Voici quel doit être le résultat… Mais toi, il faut que tu l’obtiennes par l’arithmétique… Et ça, moi, on ne me l’apprenait pas. » (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 170)
    • L’étude de ces nombres est une branche importante de l’algèbre, l’algèbre linéaire. (Christian Godin, La totalité. Volume 5, La totalité réalisée : les sciences: Volume 2 ; Volume 5, 2002)
  2. (math) Traité d’algèbre.
    • Acheter une algèbre.
  3. (math) Ensemble d’objets mathématiques muni de certaines propriétés.
  4. (Figuré) (familier) Se dit en parlant de quelque chose difficile à comprendre.
    • C’est de l’algèbre pour lui.
    • Pour qui sait le déchiffrer, le blason est une algèbre, le blason est une langue. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
    • Et puis, il y a les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes. Cette algèbre complexe qui a toujours favorisé le premier au détriment de la deuxième. (« La transidentité ne se choisit pas, elle se subit »)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français