altruisme
étymologie
(1830) Mot inventé par Auguste Comte à partir d’autrui d’après le latin alterautre »).

nom

SingulierPluriel
altruismealtruismes

altruisme \al.tʁɥism\ masculin

  1. Disposition à s’occuper d’autrui, à s’y intéresser.
    • L'altruisme est souvent présenté comme une valeur morale suprême, aussi bien dans les sociétés religieuses que laïques. Pourtant, il n'aurait guère de place dans un monde entièrement régi par la compétition et l'individualisme. Certains s'insurgent même contre le « diktat de l'altruisme », qu'ils perçoivent comme une exigence de sacrifice, et prônent les vertus de l'égoïsme. (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 18)
    • On peut être athée et posséder en premier lieu l'altruisme, qui est une qualité génétiquement inscrite dans l'être humain autant que le désir sexuel. (Bernard Maris, « Domination », Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. Sentiment d’amour instinctif ou réfléchi pour autrui.
    • Produit de la contrainte collective, l’altruisme lui revient sous forme de solidarité sociale. (Luc Boltanski, L’Amour et la justice comme compétences : trois essais de sociologie de l’action, 1990)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français