amiral
étymologie
(XIe siècle) En ancien français amiral, de l’arabe أميرالعلي,  composé de أمير, āmyr (« émir »), ال, al et علي, ʿalî (« grand, haut ») plutôt que de l’arabe أميرالبحر,  composé de أمير, āmyr (« émir »), ال, al et بحر, baḥr (« mer ») : le sens de « commandant de la flotte » est postérieur aux premières attestations et probablement le fait des Normands de Sicile.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinamiralamiraux
Fémininamiraleamirales

amiral \a.mi.ʁal\

  1. (marine) Relatif au commandement maritime.
    • Deux heures après, les vaisseaux avaient rallié le vaisseau amiral, et tous les trois, n’osant sans doute pas se hasarder à entrer dans l’étroit goulet du port, jetaient l’ancre entre Le Havre et la Hève. (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 244)
  2. (argot) De bagne.

nom
Singulier !! Pluriel
amiral />\a.mi.ʁal\ amiraux />\a.mi.ʁo\

amiral \a.mi.ʁal\ masculin

  1. Chef suprême des forces navales d’un État. (pour une femme on dit : amirale)
    • L’Invincible Armada devait avoir pour amiral le marquis de Santa-Cruz ; mais il mourut pendant les préparatifs, et le commandement fut donné au duc de Medina-Sidonia, marin de cour, dont la présomption égalait l’ignorance. (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 11)
    • Le lendemain de mon arrivée, le launch du Rochester, croiseur portant le guidon de l’amiral américain, venait accoster le long du Firecrest. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’amiral Napier offre de mettre Cronstadt en brindezingues , si on lui permet de perdre quinze vaisseaux, soit dix mille hommes et trente ou quarante millions. On trouve que c'est un peu cher. (Prosper Mérimée, Correspondance générale, établie et annotée par Maurice Parturier, 2e série, tome 1 (1853- 1855), Toulouse : chez Édouard Privât, 1953)
    1. (militaire) Grade d’officier général utilisé dans la marine nationale française, situé au-dessus du vice-amiral d’escadre et équivalent au général d’armée de l’armée de terre française. Le code OTAN est OF-9. (pour une femme on dit : amirale)
      • L’île fut visitée, dix ans plus tard, par « La Manche », navire français commandé par l’Amiral Bienaimé, alors capitaine de vaisseau, accompagné du géographe Ch. Rabot. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
      • Dans la nuit du 13 au 14 novembre 1854, les signes précurseurs d’une tempête vinrent éveiller les justes appréhensions des amiraux commandant les escadres alliées devant Sébastopol. (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, chap. 19, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 186)
  2. (vieilli) Tout officier qui commande une armée navale, une escadre ou une flotte. (pour une femme on dit : amirale)
    • Les amiraux vont disposer leurs forces navales de manière à ce que tout convoi d’hommes, d’armes, de vaisseaux et de munitions soit interdit […] (Anonyme, Turquie - insurrection de Candie, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  3. (vieilli) Diminutif pour vaisseau amiral.
    • Il a servi toute la campagne sur l’amiral.
  4. (rare) (vieilli) Couteau.
  5. (papillons) Nom vernaculaire de diverses espèces de papillons des genres Limenitis et Vanessa : vulcain, etc.
  6. (biologie) Nom vernaculaire d'une espèce de cône (genre Conus), le Conus ammiralis, mollusque univalve à coquille richement ornée que l'on retrouve sur les côtes de la mer des Indes et de la mer Rouge.

traductions
traductions
  • allemand : Admiral
  • anglais : admiral
  • espagnol : almirante general
  • italien : ammiraglio
  • portugais : almirante (Portgal) , almirante-de-esquadra (Brésil)
  • russe : адмирал-флота



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français