amplification
étymologie
Du latin amplificatio, « accroissement, augmentation, amplification ».

nom

SingulierPluriel
amplificationamplifications

amplification \ɑ̃.pli.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Rhétorique). Action d’amplifier. Amplification oratoire.
    • Il y a trop d’amplification dans ce discours.
    • Une longue, une lourde amplification.
    • Ce n’est qu’une amplification de ce que l’autre avait déjà dit.
    • Son discours, plein d’idées rebattues, n’était qu’une mauvaise amplification, n’était qu’une amplification.
  2. Il se disait, dans les collèges, des discours que les écoliers faisaient sur un sujet qu’on leur donnait à développer.''
    • ''Cet écolier réussissait dans les amplifications.
  3. (physique) Désigne le grossissement des corps vus à travers une lunette.
  4. (physique) Désigne aussi des modifications d’effets d’un courant électrique obtenues au moyen de l’amplificateur.
    • Les équipements de télécommunications, que l'on appelle des répéteurs, assurent les mêmes fonctions qu'un relai hertzien : ils reçoivent les émissions provenant de la Terre et les réémettent vers la Terre après amplification et transposition en fréquence. (Télécommunications spatiales, ouvrage collectif, vol. 1, éd. Masson, 1982, p. 2)
  5. (figure) Juxtaposition ou coordination de plusieurs termes appartenant souvent au même champ lexical.
    • Redoutez tout : l'herbe, le fruit, l'eau, l'air, l'ombre, le soleil, tout est mortel. (Théophile Gautier)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français