an
étymologie
Du latin annus.

nom

SingulierPluriel
anans

an \ɑ̃\ masculin

  1. Temps que met la Terre à accomplir une révolution autour du Soleil et qui se divise en douze mois. Année.
    • Je ne suis pas arrivé à l’âge de quatre-vingt ans pour rétracter en rien les convictions de ma vie entière. (Réponse de M. Raspail père à l’avocat général, lors du procès de François-Vincent Raspail le 12 février 1874)
    • Autour d’une table, un groupe d’hommes étaient rassemblés, et une femme de trente à trente-cinq ans s’accoudait sur le comptoir. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, p. 385, Mercure de France, 1921)
    • J’avais neuf ans et j’attrapais avec mon frère des sauterelles que nous faisions griller dans le jardin pour les manger. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. I., Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • Céline Thiébault était alors une jeune fille « bienfaisante », une de ces grandes filles brunes qui paraissent vingt ans au lieu de quinze, de celles qu’à la campagne on compare volontiers à une pouliche et que les hommes, vieux et jeunes, détaillent avec une basse envie, un violent désir. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 19)
    • C’est un long vieillard, mince comme un baliveau, un peu courbé par une bonne septantaine d’ans. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Louis le Pieux meurt en 840 sur le Rhin. Un an plus tard, la flotte danoise embouque l’estuaire de la Seine. (Patrick Louth, La civilisation des Germains et des Vikings, Genève : éd. Famot, 1976, page 141)
    • Au bout de cinquante ans.
    • Il n’a pas encore vingt-cinq ans accomplis.
    • Il a dix ans de service.
    • De l’an de grâce… : Formule dont on se sert pour compter les années par rapport à la naissance de Jésus-Christ.
    • An I, an II, an III, etc. : se dit ainsi des années de l’ère républicaine des Français, commencée le 22 septembre 1792.
    • La Constitution de l’an III, de l’an VIII.
    • Le 16 floréal an IV.
  2. Le temps qui passe.
    • Le poids, le fardeau des ans.
    • L’injure, l’outrage des ans.
  3. (proverbial) et (familier)
    • Je m’en soucie, je m’en fous, je m’en moque comme de l’an quarante : Cela m’est complètement indifférent. voir s’en foutre comme de l’an quarante
  4. (astronomie) (Par extension) Période de révolution d’une autre planète.
    • L’an martien, vénusien, etc.

traductions
  • allemand : Jahr
  • anglais : year
  • espagnol : año
  • italien : anno masculin
  • portugais : ano
  • russe : год

traductions
  • anglais : year old, -year-old
  • espagnol : año
  • italien : -enne

An
nom propre

An \an\ invariable

  1. (mythologie) Dieu du ciel, de la végétation et de la pluie, et père de tous les dieux.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français