anagramme
étymologie
Du grec ancien ἀναγραμμα conjecturé d’après ἀναγραμματισμός qui nous a donné anagrammatisme, antérieur à anagramme mais abandonné.

nom

SingulierPluriel
anagrammeanagrammes

anagramme \a.na.ɡʁam\ féminin

  1. (Linguistique) Transposition dans un ordre différent des lettres qui composent un mot (ou une suite de mots), disposées de telle sorte qu’elles forment un ou plusieurs autres mots.
    • L’anagramme consiste à mélanger les lettres d’un mot, d’une expression, de manière à former un nouveau mot, une nouvelle expression. C’est ainsi que les tripes ne sont pas sans esprit, les morues sans moeurs, le pirate sans patrie, le sportif sans profits et l’étreinte sans éternité. (Étienne Klein et Jacques Perry-Salkow, Anagrammes renversantes)
    • On a montré mystérieusement, dans un salon, l’anagramme de ces mots : « Napoléon, Empereur des Français » : « Ce fol Empire ne durera pas son an ». (Bulletin de Fouché à Napoléon du 24 frimaire an 13, cité par Henry Buisson, La Police, son histoire, 1949)
    • François Rabelais signait parfois Alcofribas Nasier, anagramme de son nom.

traductions
forme fléchie

anagramme \a.na.ɡʁam\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de anagrammer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de anagrammer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de anagrammer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de anagrammer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de anagrammer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français