apocryphe
étymologie
Du latin apocryphus, lui-même dérivé du grec ancien ἀπόκρυφος, apókruphos (« caché », « secret »).

adjectif

SingulierPluriel
apocrypheapocryphes

apocryphe \a.pɔ.kʁif\ masculin et féminin identiques

  1. (religion) Que l’Église ne tient pas pour canonique.
    • Les troisième et quatrième livres d’Esdras sont apocryphes.
    • De la part de l’Église catholique, avouer que Daniel est un apocryphe du temps des Macchabées serait avouer qu’elle s’est trompée ; si elle s’est trompée en cela, elle a pu se tromper en autre chose ; elle n’est plus divinement inspirée. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 172)
  2. (Par extension) Qualifie des écrits dont l’autorité est suspecte, des livres, des histoires dont l’authenticité n’est pas établie.
    • Flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, précédés de réputations flambardes, à base de réclame, escortés de notices abracadabrantes, viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, T.1, 1868, page 18)
    • La première dynastie de l'Égypte était regardée comme apocryphe et comme n'ayant jamais vécu que dans l'imagination des prêtres. (Pierre Louÿs, L'ile mystérieuse, dans Archipel, 1901)
  3. (En particulier) Qualifie une information, une nouvelle dont on doute, à laquelle on ne peut guère ajouter foi.
    • La fantaisie de cueillir une délicieuse fleur rose dont j’ignore l’appellation botanique et qui croît dans les fentes du grès, nous fit monter sur une roche qu’on nous dit être l’endroit où s’asseyait Philippe II pour regarder à quel point en étaient les travaux de l’Escurial. Ou la tradition est apocryphe, ou Philippe avait des yeux diablement bons. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On raconte que, pour motiver son équipe de football, l’entraîneur de Harvard a un jour étranglé un bull-dog – la mascotte du rival Yale. J’espère que cette anecdote est apocryphe. (Howard Gardner, Les 5 formes d'intelligence pour affronter l'avenir, Odile Jacob, Paris, 2009) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 141}}

traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
apocrypheapocryphes

apocryphe \a.pɔ.kʁif\ masculin

  1. Livres de la Bible dont l’autorité est douteuse.
    • les apocryphes.
    • Le texte présenté et traduit dans les pages qui suivent n’est pas à proprement parler un apocryphe ; c’est une Lettre de Clément d'Alexandrie, théologien bien connu de la fin du IIe siècle. (Frédéric Amsler, Rémi Gounelle, Eric Junod, Jean-Daniel Kaestli, Daniel Marguerat, Walter Rebell, Le mystère apocryphe: introduction à une littérature méconnue, 1995)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français