apophtegme
étymologie
(1529) Du grec ancien ἀπόφθεγμα.

nom

SingulierPluriel
apophtegmeapophtegmes

apophtegme \a.pɔf.tɛɡm\ masculin

  1. Parole mémorable, maxime, adage, aphorisme.
    • Parmi les traités de morale qui eurent le plus de vogue au moyen-âge, quelques-uns étaient, pour le fonds, purement ou presque purement païens, comme les prétendus apophtegmes de Caton, la Consolation de Boëce. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Croyez-en un vieux philosophe qui connaît les choses dont il parle et a fait la rude expérience des apophtegmes qu’il émet. (Georges Courteline, Boubouroche)
    • Blazius, à qui la langue démangeait, se mit à moraliser sur ce thème avec force citations, apophtegmes et maximes que ses rôles de pédant lui suppéditaient en la mémoire. (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Chapitre VII)
    • La position internationale du Mexique peut être synthétisée par l’apophtegme de Benito Juarez : « Le respect du droit d’autrui — aussi bien chez les individus que parmi les nations — est la paix. » (Le Monde diplomatique, juin 1962)
    • Les organisateurs eux-mêmes, issus de l’Institut de twittérature comparée (ITC), reconnaissent que cette micro-littérature s’inscrit dans « le prolongement oulipien de la maxime, du proverbe, de l’apophtegme ou du haïku ». (Le Monde, 3 octobre 2012)
  2. Petit récit à vocation morale ou spirituelle, fable, parabole.
    • En y réfléchissant, on comprend mieux pourquoi les Pères du désert employaient souvent la technique des apophtegmes, sortes de petits récits assortis de sentences, pour se faire comprendre et transmettre leur expérience spirituelle. (François de Muizon, Dans le secret des ermites d’aujourd’hui, éditions Nouvelle Cité, Montrouge, 2001, p. 14)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français