après
étymologie
Du bas latin adpressum.
préposition

après \a.pʁɛ\ invariable

  1. Marque la postériorité dans le temps.
    • Le jour naissait. Feempje se dressa sur son séant et ne reprit lourdement ses esprits qu’après quelques minutes. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 56)
    • Reprenons ici l’exemple de l’atrazine, appliquée pour le désherbage des voies de chemin de fer en Suisse. Après avoir été détectée dans les nappes phréatiques, l’atrazine a été remplacée par le diuron. (Nathalie Chèvre & Suren Erkman, Alerte aux micropolluants : Pesticides, biocides, détergents, médicaments et autres substances chimiques dans l’environnement, P.P.U.R., Lausanne, 2011, p. 124)
    • Après avoir garé la voiture près de la gare, empruntez le GR®20 qui longe l’Agnone. En suivant le fléchage, vous parviendrez à la première cascade après 1h de marche. (GEOguide Corse 2018, Paris, Gallimard Loisirs, 2017)
  2. (Par extension) Indique l’ordre, le rang immédiatement derrière.
    • Mois après mois, record après record, la perspective de maintenir l’élévation de la température moyenne terrestre sous la barre de 1,5 °C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle s’éloigne irrémédiablement. (Une agence américaine confirme que le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais observé)
    • La place de quatrième, après les médaillés, est la plus mauvaise place.
    • Après l’or et le platine, l’argent est le plus cher des métaux.
  3. (Par extension) Indique un lieu placé derrière, plus loin.
    • Après la porte de Gentilly, tourne à droite.
  4. (Par extension) Indique la position où a lieu l’action.
    • '' J’étais toujours stupéfaite de voir que son lit n’avait aucun désordre à son lever./>Elle finit par me confier qu’elle épinglait ses draps et ses couvertures après son matelas. (Marguerite Audoux, Marie-Claire'', Grasset, 1910, Les Cahiers Rouges, page 35.)

  5. Indique sur quoi portent certaines actions ou intentions.
    • Au Labo, c’est après Boucherot que j’ai demandé. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors (roman), ch. XI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 95)
    • Nahoum l’apprit et vint hurler après moi. (Éric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, prologue)
    • Les chiens aboient après le facteur, ils en ont méchamment après lui.
    • Venez vite ! Les clients s’emportent après le personnel de la réception.
synonymes antonymes
traductions
traductions
adverbe

après \a.pʁɛ\ invariable

  1. S’emploie adverbialement par ellipse.
    • Quand il fut hors de vue de la cabane et du mâtin, il entra dans le bois, d’où il ressortit un peu après, écorçant avec son couteau une trique de grosseur assez respectable. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
    • J'ai remarqué deux lyonnaisismes : le mot « laurelle, » qui sert, à Lyon, à désigner l'arbuste qui, dans le reste de la France, se nomme « laurier-rose ; » et la préposition « après » employée adverbialement dans le sens de « ensuite, » emploi non prévu par le Dictionnaire de l'Académie française. (François Collet, « Dames seules », dans la Revue lyonnaise, n° 50, février 1885, p. 146)
    • Vous irez devant, et lui après.
    • Nous en parlerons après.
    • Il n’arriva que longtemps après.
  2. Manière de questionner ou d'inciter ceux qui suspendent leur récit à le continuer. En ce sens, il est synonyme d’ensuite.
    • Il vous a dit qu’il me connaissait : après ?
  3. Qu’en résultera-t-il ?
    • Quand vous aurez frappé votre ennemi, vous serez vengé; et après ?
  4. Permet de nuancer un propos.
synonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
nom

après \a.pʁɛ\ masculin

  1. Temps qui suit un événement donné.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.050
Dictionnaire Français