arène
étymologie
(Nom 1) Du latin arena.

nom

SingulierPluriel
arènearènes

arène \a.ʁɛn\ féminin

  1. (Littéraire) (Poétique) (vieilli) Sable ; gravier.
    • Les brûlantes arènes de la Libye.
    • [En Égypte] des nopals épineux couvrent une petite partie de l’arène sans bornes. {{source|
    • J’aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène,
      En un pré plein de fleurs lentement se promène.
      (Nicolas Boileau-Despréaux, Art p. I.)
  2. Partie sablée d'un amphithéâtre pour les jeux et les combats.
    • Dans l'espoir de revenir ce soir à la maison couvert de bleus, Pablo saute dans l’arène, ramasse une cape et se fige droit comme un piquet face à la vachette et interpelle la bête. « Hooy toro », de sa petite voix. (Ellande Bakean, Papa j'aime un homme, Société des Écrivains, 2014, page 22)
    • Hadrien tourna en ridicule le présent de trois cents chlamydes dorées que lui fit le roi Pharasmanès en en parant des condamnés destinés à l’arène. (Costume et société dans l'Antiquité et le haut Moyen âge, Université Paris X Nanterre-CNRS, textes réunis par François Chausson et Hervé Inglebert, Paris : éd. Picard, 2003, page 75)
    • Je le poussai avec tant de violence, que ses reins plièrent ; il tomba sur l’arène et m’entraîna sur lui. (François de Salignac de La Mothe- '=oui, Les Aventures de Télémaque (Fénelon), V, 1699, édition Classiques Garnier, 1990, p. 202)
    • On ne descendit plus sur l’arène pour se former, mais pour se corrompre. {{source|
    • Le jeune inconnu, touché du péril d’un si brave prince, se jette dans l’arène, plus prompt que l’éclair. (Voltaire, Pr. de Babyl. 1.)
  3. (Figuré) Lieu de combats, de confrontations.
    • Ils se tenaient rassemblés autour d'une arène délimitée par du cordage où se poutraient deux insectes hargneux. (China Mieville, Merfer, Éditions 12/21, 2016, chap. 3)
    • Si l’État désorganisé ne présente aux Français que l’arène famélique et sanglante de l’anarchie […] (Mirabeau, Collection, t. II, p. 158.)
    • De quel droit viens-tu dans l’arène ?
    • Juger sans avoir combattu ? (Victor Hugo, Odes, I, 1.)
    • Qu'ils inondent nos bords, qu’ils changent cette terre
    • En une arène ouverte où renaisse la guerre. (Casimir Delavigne, Paria, V, 2.)
  4. Espèce de sable argileux ayant la propriété de former, par son mélange avec la chaux grasse, un mortier hydraulique.
  5. (Au pluriel) (Par synecdoque) Amphithéâtre romain.
    • Les arènes de Nîmes, d’Arles, de Fréjus, de Lutèce.
    1. (En particulier) Amphithéâtre où, particulièrement en Espagne et dans le Midi, se donnent des courses de taureaux.
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
arènearènes

arène \a.ʁɛn\ masculin

  1. (chimie) Hydrocarbure aromatique.
    • Le benzène est un arène simple.

traductions
forme fléchie

arène \a.ʁɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de aréner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de aréner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de aréner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de aréner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de aréner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français