Arabe du coin
étymologie
De Arabe et coin, beaucoup d’Arabes tenant ce genre d’épicerie de proximité en France.

locution nominale


Arabe du coin \a.ʁab dy kwɛ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (France) (Belgique) (familier) Nord-Africain tenant une épicerie de quartier ouvrant tard le soir et le week-end et, par extension, tout épicier de proximité. Bien que généralement utilisée sans intention raciste, l’expression est toutefois considérée comme péjorative.
    • Pour tout le monde, je suis l’Arabe du coin. Arabe, ça veut dire ouvert la nuit et le dimanche, dans l’épicerie. (Éric-Emmanuel Schmitt, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, 2001)
    • Il habite chez son oncle, j’explique à la Boute. C’est un arabe-du-coin, tu sais. Il tient une épicerie vers la place Édith Piaf. (Raphaël Péaud, Kyrie rira bien le dernier, Le Manuscrit)
  2. (France) (Belgique) (familier) (Par métonymie) L'épicerie elle-même.
synonymes
  • dépanneur (Québec)
  • épicier arabe
  • épicier de quartier
  • paki
  • petit Arabe du coin (familier, péjoratif)

traductions
locution nominale


Arabe du coin \a.ʁab dy kwɛ̃\ masculin

  1. (France) (Belgique) (familier) (Par synecdoque) Épicerie de quartier, peu importe son tenancier.
    • Pas un Arabe du coin, ni un Euromarché. Auteuil, Neuilly, Passy, Tel est notre ghetto. (Les Inconnus, Auteuil, Neuilly, Passy, 1991)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français