argenterie
étymologie
Mot  composé de argent et de -erie.

nom

SingulierPluriel
argenterieargenteries

argenterie \aʁ.ʒɑ̃.tʁi\ féminin

  1. Vaisselle et ustensiles d’argent.
    • Il avait trouvé pour le Sacre, un hymne qui lui valut un service d’argenterie. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les conversations reprirent ; pendant les moments de silence, on entendait, derrière les murs, des bruits légers de vaisselle et d’argenterie. (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • — Ma sœur Jeanne, s’écrie Telcide, nous monterons cette nuit l’argenterie dans notre chambre. Ces brigands sont très capables d’enfoncer les portes pour voler nos douze couverts dans le tiroir du buffet… (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 105-106.)
    • « Ils ont tous une auto, un piano, de l’argenterie, des ameublements modernes, un appareil de T.S.F.… » (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (En particulier) (religion) Croix, du bénitier, des chandeliers et de tous les vases d’argent qui servent pour les cérémonies du culte.
    • L’argenterie d’une paroisse.
  3. (histoire) Fonds annuel qui était consacré à certaines dépenses extraordinaires du roi.
    • Trésorier et contrôleur de l’argenterie.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français