argumentation
étymologie
Du latin argumentatio.

nom

SingulierPluriel
argumentationargumentations

argumentation \aʁ.ɡy.mɑ̃.ta.sjɔ̃\ féminin singulier

  1. Action, art d’argumenter.
    • Le triumvirat déclenche contre lui de nouvelles polémiques, bientôt frénétiques, dans lesquelles l’argumentation fait place à une scolastique forgée pour les besoins de la cause et oppose sans fin le léninisme au trotskisme, comme la vérité révélée à l’hérésie, le mal au bien, le salut à la perdition. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • L’argumentation du lieutenant Hobson, très claire, très nette, fut admise sans contestation. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Dès qu'on évoque le rôle de l'interprétation analogique dans une argumentation ou une invention scientifiques, on entend aussitôt crier haro sur la métaphore. (J.-C. Passeron, Analogie, connaissance et poésie, dans, Métaphores et analogies : schèmes argumentatifs des sciences sociales, Librairie Droz, 2000, p. 19)
  2. Ensemble d’arguments tendant à une même conclusion.
    • L’argumentation que propose cet homme politique est très faible : ce n’est que pétition de principe, arguments ad hominem et sophismes grossiers.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.609
Dictionnaire Français