arrhes
étymologie
Du latin arrha (ou arra) (« gages »), une forme abrégée de arrhabo (« premier acompte ») ; du grec ancien ἀρραβών, arrabōn, dérivé du sémitique qui a donné l’hébreu ערבון et l’arabe عربون, d’après Antoine-Paulin Pihan tiré du radical عرب arraba (« donner un gage »), et selon Jean-Baptiste-Bonaventure de Roquefort de عرب araba (« nouer, serrer »). Ce dernier radical semble connoter « l’affermissement d’un contrat ».

nom

arrhes \aʁ\ féminin au pluriel uniquement

  1. Somme d’argent versée dès la signature d’un contrat à titre de gage.
    • Si j’annule cette réservation je perdrai les arrhes.
    • Eh bien ! c’est chose dite, continua le prince ; à compter de ce jour vous êtes à mon service. Prenez cette bourse, ce sont les arrhes du marché. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Argent qu’un acquéreur ou un locataire donne pour garantir l’exécution d’un marché verbal et qu’il perd s’il rompt le marché.
    • Le marché est-il conclu ? donnez des arrhes.
    • Il s’est engagé, puisqu’il a pris des arrhes.
    • Donner des arrhes à un tailleur.
    • ''— Les arrhes ?/>— Voici la moitié du prix, vingt-cinq livres […]. (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant'', 1846)

  3. (vieilli) (Figuré) Assurance, gage.
    • Tenez, Babillard, dit le capitaine en remettant au guide une magnifique épingle en diamants qu’il portait piquée dans sa blouse de chasse, voici mes arrhes. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)

traductions
forme fléchie

arrhes \aʁ\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe arrher.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent du verbe arrher.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français