artillerie
étymologie
Dérivé de artiller, issu de l’ancien français atillier.

nom

SingulierPluriel
artillerieartilleries

artillerie \aʁ.tij.ʁi\ féminin

  1. (militaire) Partie du matériel de guerre qui comprend les canons, les mortiers, les bombes, etc.
    • Des détonations retentissaient incessamment, comparables aux décharges continues d’une formidable artillerie. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Enfin la dernière nous paraît représenter le bosson, ou bélier des anciens, avec lequel on battait en brèche les murailles avant l’emploi de l’artillerie. (Bulletin monumental, page 337, Société française d’archéologie, 1861)
    • Mais au lieu des secours attendus, ses habitants ne reçurent de Joseph I que l'ordre de l'évacuer. Ils obéirent malgré eux, mais non sans avoir encloué leur artillerie et mis le feu à leurs maisons et aux poudres. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 148)
    • Toute la troupe prend les armes ; les pièces d’artillerie se rebraquent de nouveau sur le pont, et tout présage les plus grands malheurs. (Jean-Lambert-Alphonse Colin, La surprise des ponts de Vienne en 1805, p. 64, R. Chapelot, 1905)
    • Ce n’est qu’un répit. L’artillerie viet prend la relève. (Erwan Bergot, Les 170 jours de Diên Biên Phu, 1979)
  2. (militaire) Troupes employées au service de l’artillerie.
    • Je laisse à la garde d’un lieutenant d’artillerie quatre droguistes à bicyclette, d’allure allemande, qui prétendent aller à Mulhouse, leurs communes manquant d’aspirine. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français