artisan
étymologie
(XVIe siècle) Emprunté, au moment de la Renaissance, à l’italien artigiano, lui-même dérivé du latin ars#la|ars, artisart »), et de la terminaison -anus. Originellement, l’« artisan » est celui qui met son art au service d’autrui. Ce mot a la même origine que artiste, dont il a été synonyme jusqu’à la fin du XVIIe siècle. Par la suite, artiste s’est appliqué à ceux qui utilisaient leur art pour le plaisir, alors qu’artisan a été lié à l’esprit commercial. Aujourd’hui, on parle d’« artisan maçon », d’« artisan menuisier », etc., mais d’« artiste peintre », d’« artiste musical », etc., sans qu’il y ait mélange des deux.

nom

SingulierPluriel
artisanartisans

artisan \aʁ.ti.zɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : artisane)

  1. Celui ou celle qui exerce un métier mécanique ou manuel, qui suit les règles d’un art établi, par opposition aux métiers dits industriels où la production est fournie par des automates.
    • Dans beaucoup de cas, les artisans, obligés de se rendre aux nouvelles sources de labeur, se sont déracinés et sont devenus, loin de leur contrée natale, des sans-foyer …. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Celui qui est l’auteur, l’origine de quelque chose.
    • Il a été l’artisan de sa fortune, l’artisan de son malheur.
    • C’est un artisan d’impostures, de calomnies.
    • Le Grand Artisan, Dieu.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.082
Dictionnaire Français