assiégé
étymologie
Participe passé du verbe assiéger.
forme fléchie

assiégé \a.sje.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe assiéger.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinassiégé
\a.sje.ʒe\
assiégés
\a.sje.ʒe\
Fémininassiégée
\a.sje.ʒe\
assiégées
\a.sje.ʒe\

assiégé \a.sje.ʒe\

  1. Qui subit un siège.

traductions
nom

SingulierPluriel
assiégéassiégés

assiégé \a.sje.ʒe\ masculin (pour une femme on dit : assiégée)

  1. Personne qui subit un siège.
    • Le prince, pour toute réponse, jeta le sien du haut de la muraille ; puis, comme la nuit s’avançait, assiégés et assiégeants firent leurs dispositions, les uns d’attaque et les autres de défense. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • La veille même du combat de Zouafques, le prince Thomas avait emporté plusieurs redoutes à la faveur desquelles il rétablit aussitôt ses communications avec les assiégés; […]. (Mémoires authentiques du duc de La Force, maréchal de France, et de ses deux fils, Paris : 1843, vol.1, p.C)
    • Mais les assiégés se sont remparés en retraite de la brèche avec de bonnes palissades et des bretèches ; si bien que les troupes ennemies n’osent risquer l’assaut. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Les assiégeants laissèrent sur le carreau 5.000 morts, dont 1.200 travailleurs. Il y en eut 800 du côté des assiégés. (F. Azibert, « Lille (1708) », dans Sièges célèbres : étude historique sur les défenses de places, Paris : chez Charles Delagrave, 1890)
    • Si le son du canon glace d’effroi les assiégés, c'est par ce même son que certains s’accoutument à l'obus, apprennent à deviner les trajectoires et les impacts. (Éric Fournier, Paris en ruines : Du Paris haussmannien au Paris communard, Éditions Imago, 2008, chap.2 - part. 1)
  2. (collectivement) (au masculin) Toutes les personnes assiégées.
    • L’assiégeant et l’assiégé.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français