attraction
étymologie
Du latin adtractio.

nom

SingulierPluriel
attractionattractions

attraction \a.tʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’attirer.
    • N’est-il pas étrange, ou plutôt fatal, qu’une irrésistible attraction fasse toujours graviter ces criminels autour du formidable tribunal qui les condamne à la prison, au bagne, à l’échafaud ! (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, §.1, 1842-1843)
    • L’attraction du fer par l’aimant.
  2. (Par extension) Ce qui attire la foule, notamment les spectacles, les divertissements, etc.
    • Rien ne séduit les étrangers autant que les attractions de Paris.
    • Son attraction préférée à la fête foraine, c'est le train fantôme.
  3. (astronomie) Tendance des corps célestes à s’attirer les uns les autres.
    • La solution du problème se réduit donc à exprimer l’intégrale par une série convergente ; ce qui suppose nécessairement, que la masse ou la distance, en un mot, que l’attraction d'un corps est inconsidérable par rapport à celle de l'autre : […]. (Frédéric Théodore Schubert, Traité d'astronomie théorique, tome 3 : ''Astronomie physique, traduit de l'allemand, Saint-Pétersbourg : Imprimerie de l'Académie Impériale des Sciences, 1822, page 256)
    • A partir d'ici, nous étudions principalement le mouvement périodique d'un corps, le satellite artificiel, soumis a l’attraction gravitationnelle de la Terre. (Michel Capderou, « Satellite en orbite képlérienne », chap. 5 de Satellites : de Kepler au GPS, Springer-Verlag France, 2012, page 137)
  4. (physique) Action mutuelle que tous les corps sont supposés exercer les uns sur les autres.
  5. (grammaire) Modification d’une lettre ou d’une tournure par l’influence d’une lettre ou d’une tournure voisine.
antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français