auspice
étymologie
Du latin auspicium et auspex, auspicis (« devin »).

nom


auspice \ɔs.pis\ masculin

  1. (Antiquité) Présages envoyés par les dieux via le vol, le chant des oiseaux ou par la manière dont mangeaient les poulets sacrés.
    • Les Grecs et les Romains attachaient beaucoup d’importance aux auspices.
    • Les auspices lui furent favorables.
    • Les succès des généraux étaient rapportés aux auspices des empereurs qui les avaient pris.
  2. Prêtre qui interprétait ces auspices.
  3. (Sens moderne) Circonstances qui permettent d'envisager l'avenir.
    • L’inventaire de cette cellule fut bientôt fait par le personnage qui s'était introduit sous de si terribles auspices au sein de ce ménage. (Honoré de Balzac, Un épisode sous la Terreur, 1831)
    • Le congrès mexicain s’était réuni le 1er janvier 1827, sous les plus heureux auspices. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Je ne connais pas, dans l’histoire universelle et dans la littérature française, de fiançailles qui se soient présentées sous de plus favorables auspices que celles-ci. (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 318.)
    • Mes meilleures expériences de voyages avaient souvent démarré sous de calamiteux auspices. (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 267)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français