aux abois
étymologie
De abois.

locution adjectivale

aux abois \o.z‿a.bwa\

  1. Situation de la bête entourée par la meute dans une chasse à courre.
    • Le cerf est aux abois.
  2. (Figuré) Qui a épuisé toutes les ressources ; qui est réduit à la dernière extrémité ; qui ne peut plus se défendre et qui est près de succomber.
    • Du Paty l’a compris et, connaissant par expérience l’implacabilité du criminel aux abois, il se voit abandonné sans recours à toutes les puissances du mal dont il fut le serviteur, […]. (Georges Clemenceau, Au Cherche-Midi dans L’Aurore, 3 juin 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.98)
    • Le pasteur Vautier, que j’ai connu plus tard, doux, circonspect et naïf à la fois, sans ressources contre l’intrigue et complètement désarmé devant le mal – l’excellent homme devait être aux abois. (André Gide, La Porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 11)
    • Élise, aux abois, le supplia de se trouver un emploi au plus vite et offrit même de subvenir seule aux besoins du ménage. (Yves Beauchemin, Le Matou, 1981)
    • Ce qui est présenté comme l’action énergique d’un président courageux ressemble plus à l’ultime manœuvre d’un candidat aux abois. (Olivier Duhamel, À 3 mois, [valeursactuelles.com], 02.02.2012)

traductions
  • allemand : in äußerster Bedrängnis

traductions
  • allemand : in den letzten Zügen
  • anglais : gone to the dogs



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français