aval
étymologie
(Nom 1) Du préfixe latin ad- et vallesvallée »).
(Nom 2) De l’italien avallo lui-même issu de l’arabe ou de l'hindi hawâlamandat »).

nom


aval \a.val\ masculin

  1. Côté vers lequel descend un cours d'eau, à l'inverse de l'amont.
    • Si par malheur les crues de l’Ourthe coïncidaient avec celles de la Meuse, des inondations catastrophiques affectaient toute la vallée en aval de Liège. (Jean Louis Kupper, Liège et l'église impériale: XIe-XIIe siècles, Librairie Droz, 1981, p.81)
antonymes
traductions
nom


aval \a.val\ masculin

  1. (commerce) Souscription qu’un tiers met au bas d’un effet de commerce et par laquelle il s’oblige d’en payer le montant, s’il n’est pas acquitté par celui qui a souscrit ou accepté l’effet.
    • Mettre son aval au bas d’une lettre de change.
    • L’aval peut être fourni par acte séparé.
  2. (Par extension) Approbation par une autorité quelconque.
    • Il est tout de même difficile de croire que le ministre de l’Intérieur agit sans l’aval du président de la République. (François Gemenne, entretien avec Juliette Bénabent, Politique de l'asile : “Ce serait le moment pour la France de ne plus avoir peur”, telerama.fr, 13 octobre 2017)
    • Saint-Etienne : la Ville donne son aval pour la salle de prière de Montreynaud (leprogres.fr, 9 octobre 2017)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français