avilissement
étymologie
 Composé de avilir et de -ment.

nom

SingulierPluriel
avilissementavilissements

avilissement \a.vi.lis.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’avilir, ou résultat de cette action.
    • Du 2 Frimaire, l'an 2 de la République.
      Sur la déclaration unanime du jury, portant :
      1°. Qu'il n'est pas constant qu'il ait été tenu dans la ville de Brienon-sur-Armançon, département de l'Yonne, lors de la promulgation du décret portant abolition de la royauté, des propos tendant à provoquer l’avilissement de la représentation nationale et le rétablissement de la royauté.
      (Bulletin du Tribunal criminel révolutionnaire, n° 98, Paris : imprimerie Clément, an II, p. 392)
    • « Pourquoi ne préfère-t-il pas une fortune médiocre, l’obscurité de son vivant, et la gloire posthume, à cette célébrité artificielle et à cet avilissement de son talent ? » (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 184)
    • L’attitude de la théologie chrétienne à l’égard des juifs a été fixée dans le début du IVe siècle (concile de Nicée, 325) : le judaïsme ne doit pas disparaître, il doit vivre, mais dans un état d’avilissement et de misère tel qu’il fasse nettement apparaître aux yeux des croyants comme des incroyants le châtiment infligé par Dieu à ceux qui n’ont pas voulu reconnaître la divinité de Jésus. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le dogme du progrès n’est à l’époque contesté par personne, et on se ferait traiter de sentimental si l’on regrettait l’avilissement du paysage. Ceux qui sauront qu’on ne détruit pas la beauté du monde sans détruire aussi la santé du monde ne sont pas encore nés. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, pages 300-301)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français