aviver
étymologie
 Composé de ab- et de vif.

verbe

aviver \a.vi.ve\ transitif conjugaison

  1. Rendre plus vif.
    • On n’entendait que […] le battement régulier de la vieille horloge comtoise dont l’énorme lentille de cuivre s’avivait avec le flot de soleil qui déferlait en chatoyant. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Aviver le feu. — Un peu de rouge avive le teint.
    • (Figuré)La réflexion avive la douleur. — Le temps aviva ses regrets. — Sa douleur s’avivait à chaque mouvement qu’il faisait.
  2. (Beaux-Arts) Donner de la vivacité, de l’éclat, rendre une matière plus fraîche et plus nette.
    • Aviver un tableau en le nettoyant. — Aviver une couleur.
    • On avive une statue de bronze en la grattant légèrement pour la dorer.
    • On avive une poutre en la taillant à vive arête.
    • Aviver une taille, Lui donner plus de brillant.
  3. Frotter, Gratter
    1. (miroiterie) Frotter avec le mercure et une pelote de serge la feuille d’étain pour la rendre brillante après qu'elle a été tendue sur la table, et avant de la couvrir entièrement de vif-argent.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français