avoir de la chance
étymologie
De avoir (sens 1b) et chance (sens 4).

locution verbale

avoir de la chance \a.vwaʁ də la ʃɑ̃s\ (se conjugue → voir la conjugaison de avoir)

  1. Se trouver face à une circonstance favorable.
    • On faisait, devant Napoléon, l’apologie de tel ou tel nouveau général. Et lui : Oui, bon, d’accord, très bien, mais est-ce qu’il a de la chance ? L’entourage de l’Empereur pensait alors qu’il voulait plaisanter. Erreur. Pas de question plus sérieuse que celle de la chance. (Jacques Mercier (citant Sollers) , « Avoir de la chance », 16 février 2011.)
    • La chance d’avoir du talent ne suffit pas; il faut encore le talent d’avoir de la chance. (Hector Berlioz)
    • Avoir de la chance, c'est savoir se placer sur la trajectoire du hasard. (Henri Cartier-Bresson)
  2. Bénéficier d'un concours favorable de circonstances.
    • Florey eut la chance ne de pas expérimenter sur des cobayes. Si, au lieu de souris, il avait utilisé ces animaux d'emploi si courant dans les laboratoires, il eût obtenu un résultat négatif et décourageant, la pénicilline étant pour eux un poison assez violent. (René Taton, « La découverte de la pénicilline », dans : Causalités et accidents de la découverte scientifique, Masson, 1955, p. 82) .
  3. Être chanceux.
synonymes antonymes
traductions
  • anglais : be lucky
  • espagnol : tener suerte



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français