avoué
étymologie
Du latin advocatus, participe passé du verbe advocare.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinavoué
\a.vwe\
avoués
\a.vwe\
Fémininavouée
\a.vwe\
avouées
\a.vwe\

avoué \a.vwe\

  1. Qui est reconnu comme vrai.
  2. Véritable, conforme à sa nature, à sa définition.
  3. Qui est reconnu comme sien.
  4. Ouvertement, officiellement reconnu, déclaré.
  5. Approuvé, confirmé.

nom

SingulierPluriel
avouéavoués

avoué \a.vwe\ masculin (pour une femme on dit : avouée)

  1. (droit) Officier ministériel, autrefois appelé procureur, dont la fonction est de représenter les parties devant les tribunaux et de faire en leur nom tous les actes de procédure nécessaires.
    • D’après l’auteur, ni l’avouée ni l’avocate commises d’office ne lui ont transmis la décision.
    • Deux jours après, je passai devant le conseil de guerre, qui, après plaidoirie d’un avoué allemand, me condamna à mort pour espionnage. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.31)
    • Avoué de première instance.
    • Avoué à la Cour d’appel.
    • Une étude d’avoué.
    • Clerc d’avoué.
    • Constituer avoué.
    • Acte, signification d’avoué à avoué.
    • L’avoué du demandeur, du défendeur.
  2. (Désuet) Seigneur qui se chargeait d’être le protecteur, le défenseur des droits d’une église.
    • L’avoué de Cîteaux.
    • L’avoué de l’évêché d’Arras.
    • Godefroid de Bouillon, avoué du Saint-Sépulcre.
forme fléchie

avoué \a.vwe\

  1. Participe passé masculin singulier de avouer.
    • Ainsi, il ne suffirait pas de dire que la police d’assurance a été adhirée ou perdue, pour être admis à en prouver l’existence ; il faudrait encore qu’il fût avoué ou justifié qu’un événement de force majeure a eu lieu, et qu’il a pu être la cause de cette perte. (Pierre-Sébastien Boulay-Paty, Cours de Droit commercial maritime, 1834)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français