azur
étymologie
(1080) Attesté sous la forme lazur dans les gloses de Rachi, azur dans la Chanson de Roland ; le latin médiéval azurium apparait également à la même époque. C’est la forme déglutinée de l’arabe لازورد, lui-même emprunté au persan لاجورد voir lapis-lazuli.
On note que Antoine-Paulin Pihan rejette cette étymologie et tire azur de l'arabe أزرق.

nom

SingulierPluriel
azurazurs

azur \a.zyʁ\ masculin

  1. Verre coloré en bleu par l’oxyde de cobalt et réduit en poudre extrêmement fine pour servir de colorant.
    • De l’azur de première qualité, bleu d’azur.
  2. (Par extension) Cette couleur bleue, qui est celle du ciel pur.
    • Et cet azur épandu sur des costumes dont les plis sont à peine accusés par des blancs est d’une sérénité extraordinaire, d’une candeur inouïe. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Dieu n'a pas fait d'aliments bleus. Il a voulu réserver l’azur pour le firmament et les yeux de certaines femmes. (Alphonse Allais, Les Pensées )
    • Calme et douce comme ces petits lacs purs que les pluies laissent au printemps pour un instant dans les éphémères prairies africaines, et où rien ne se reflète, sauf l’azur infini du ciel sans nuages. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • […] l’aspect automnal, de beaucoup le mieux marqué, est surtout déterminé par la floraison de Galeopsis Ladanum qui étend ses nappes roses lilacées sur le fond jauni des chaumes parmi le rouge des Coquelicots, le jaune soufre des Linaires et l’azur des Bleuets. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 33-34])
  3. (Littéraire) (Au singulier) Le ciel bleu et pur, lui-même.
    • A peine les ont-ils déposés sur les planches,
      Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
      Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
      Comme des avirons traîner à côté d'eux.
      (Charles Baudelaire, L'Albatros, in "Les Fleurs du Mal", 1859)
    • Dans l’azur à peine noirci du couchant, l’étoile du berger brillait d’un feu paisible . (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  4. (marbrerie) Petite cannelure angulaire que l'on refouille dans un montant de chambranle à la hauteur et en place de l'astragale
synonymes
traductions
traductions
traductions
adjectif

azur \a.zyʁ\ invariable

  1. De la couleur bleu clair intense, de la couleur du ciel pur.
    • ''Au pressing, j’avais dû affronter le courroux de la dame des lieux./>– Des taches pareilles sur une robe de cette qualité, avait-elle maugréé en me remettant un ticket bleu azur. (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson'', 2006, collection Folio, page 339)

  2. (Héraldique) Voir d’azur.
synonymes
Définition 1

traductions
Azur
nom propre

Azur

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département des Landes.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.076
Dictionnaire Français