béguin
étymologie
(Nom commun 1) De l’ancien français beguin formé de bégard#fr|bég-ard avec substitution de suffixe par -in.
(Nom commun 2) Du nom d’une coiffure féminine portée par les béguines.
(Nom commun 3) Directement du précédent ou formation régressive du verbe embéguiner (« se coiffer du béguin », au figuré : « se mettre quelque chose dans la tête »).

nom

SingulierPluriel
béguinbéguins

béguin \be.ɡɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : béguine)

  1. (histoire) (religion) Membre d'un ordre franciscain qui s’opposa, durant le Moyen Âge, à l’Église et fit schisme.
    • […] il serait facile d’installer, au fond, des salles communes et un oratoire et cela suggérerait assez bien l’idée d’une miniature de couvent, d’un petit institut de béguins ou de laïques bénédictins. (Joris-Karl Huysmans, L’Oblat, t. 2, 1903)
    • D’ici furent dirigés ces inquisiteurs qui allèrent brûler Vaudois, cathares, fraticelles, béguins, sorciers, envoûteurs, magiciens, flagellants, ou juifs convertis, mais soupçonnés de sortilèges. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
synonymes
nom

SingulierPluriel
béguinbéguins

béguin \be.ɡɛ̃\ masculin

  1. Coiffe qui s’attache sous le menton avec une petite bride.
    • Elle portait au-dessus d'une mante de drap noir un petit béguin blanc, presque de religieuse, et une maladie de peau donnait à une partie de ses joues et à son nez recourbé, les tons rose vif de la balsamine. (Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, tome 1 : Du côté de chez Swann, Première partie: Combray, 1913)
    • Je n'ai pas oublié non plus cette sorte de béguin Directoire en velours vert avec des incrustations de dentelle noire et des brides que ma mère portait (elle ne le mit que ce soir-là) le soir mémorable d’une représentation de l’Aiglon où elle fut malade. (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 430)
  2. Sorte de coiffe pour les enfants.
    • Sa petite sœur [de Petit-Pierre] Solange avait, pour la première fois de sa vie, une cornette à la place du béguin d’indienne que portent les petites filles jusqu’à l’âge de deux ou trois ans. (George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], La Mare au diable, 1846)
  3. Petit bonnet que les chevaux portent à l’écurie.

nom

SingulierPluriel
béguinbéguins

béguin \be.ɡɛ̃\ masculin

  1. (Figuré) (populaire) Affection soudaine pour quelqu’un, tocade.
    • Il entrait dans une salle de restaurant, la tête haute, le chapeau en arrière, et aussitôt, dans quelque groupe joyeux, il se trouvait toujours une belle femme pour dire : « Tiens, voilà mon béguin. » (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 39)
    • ''Je suis biaiseuse chez Paquin,/>Pour mon métier j’ai le béguin/>Quand mes parents m’voient pas rentrer/>Y disent y’a pas à s’inquiéter/>Elle est encore en train d’biaiser. (Paul Marinier et Léo Lelièvre, La Biaiseuse.'', interprété par Marie-Paule Belle, 1982)

  2. (populaire) Soupirant.
    • Ma chère, lui dit Michel, je crois que tu as fait un béguin. (Robert Brasillach, La Conquérante, Quatrième partie, ch. iii, Librairie Plon, 1943, p. 234)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français