bémol
étymologie
Du latin médiéval b molle, « b mou », b désignant la note si ou si bémol, selon le cas (ce qui est encore le cas dans de nombreux pays). L'hésitation entre les deux sens de la lettre B existe encore : selon la norme anglaise, B = si, alors que dans la norme allemande, B = si bémol (tandis que H = si). voir bécarre

nom

SingulierPluriel
bémolbémols

bémol \be.mɔl\ masculin

  1. (Solfège) Symbole graphique (♭) appartenant à la famille des altérations. Placé à la clef ou devant une note sur une partition de musique, il indique que la hauteur naturelle de la note associée à ce bémol doit être abaissée d’un demi-ton chromatique.
    • Mettre un bémol à une note, devant une note, un bémol, deux bémols à la clef.
    • Quand le mi bémol fit son entrée dans le salon, le do et le sol le considérèrent comme une tierce personne. (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 341)
  2. (Figuré) (ellipse) Modérateur de satisfaction, d’enthousiasme...
    • Un bémol d’autant plus regrettable qu’au-delà du thème de la résilience, ce sport occupe une vraie place dans le film.(Emmanuel Aumonier, Aya Cissoko, une vie de combat, Journal La Croix, page 23, 17-18 janvier 2015)
antonymes
traductions
  • anglais : flat, flat sign
  • espagnol : bemol
  • italien : bemolle
  • portugais : bemol

adjectif

SingulierPluriel
bémolbémols

bémol \be.mɔl\ masculin

  1. Qui est abaissé d’un demi-ton chromatique.
    • Un si bémol.
    • Une note bémol.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français