bêcher
étymologie
 Composé de bêche et de -er.

verbe

bêcher \be.ʃe\ ou \bɛ.ʃe\ transitif conjugaison

  1. Travailler la terre avec une bêche.
    • Bêcher une plate-bande.
    • ''Il s’en allait bêcher la terre/>En tous lieux, par tous les temps !/>Pauvre Martin, pauvre misère,/>Creuse la terre, creuse le temps./>Sans laisser voir, sur son visage,/>Ni l’air jaloux ni l’air méchant,/>Ni l’air jaloux ni l’air méchant,/>Il retournait les champs des autres,/>Toujours bêchant, toujours bêchant ! (Georges Brassens, Pauvre Martin'', 1953)

  2. (Figuré) Se dit en parlant d’un travail qu’on regarde comme très pénible ou très difficile, ou pour lequel on a une grande répugnance.
    • J’aimerais mieux bêcher la terre.
  3. (familier) Dire du mal de quelque chose ou de quelqu’un.
    • Il a cru devoir lancer contre Brichot quelques insinuations venimeuses et assez ridicules. Naturellement, comme il a vu que Brichot était aimé dans la maison, c’était une manière de nous atteindre, de bêcher notre dîner. (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 261)

      bêcher intransitif

  4. (familier) Avoir un comportement distant voire hautain avec quelqu’un.

    se bêcher intransitif

  5. (Québec) (familier) Tomber, trébucher.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français