babouche
étymologie
Du turc papuç, lui-même emprunté au persan پاپوش papusch composé de پا, papied ») et پوشیدن pushidancouvrir, porter »). Pour Louis Marcel Devic emprunt direct à l’arabe بابوش, d'où le changement de « p » (que l'arabe n'a pas) en « b », hypothèse sans fondement : l'alternance p/b est fréquente dans les emprunts aux langues orientales.

nom

SingulierPluriel
babouchebabouches

babouche \ba.buʃ\ féminin

  1. Pantoufle orientale à semelle plate et sans contrefort.
    • Et ça encore, continua-t-il en reconnaissant ses pantoufles dans les pieds de Marcel, ce ne sont donc pas mes babouches, présent d’une main chère ? (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • L'uniforme se compose d'un pantalon-jupe […], d'un gilet […] et d'une veste […]. Un tarbouch rouge, des babouches (belgha) de cuir jaune, chaussure absurde pour des soldats, une jellâba, espèce de capote à capuchon, complètent le costume. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 81)
    • Oui, ma chère, il parait que cette adolescente a le pied si mignon qu’un enfant de huit ans pourrait sans se moquer lui prêter ses babouches. (Ali-Bert, Le Retour du Pacha, paru en épisodes dans La Proue, 1930)
    • Elle rougit de confusion. Elle était en chemise de nuit et en babouches. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français