baccara
étymologie
De l’occitan bacarra, lui-même de l’espagnol bajara.

nom

SingulierPluriel
baccarabaccaras

baccara \ba.ka.ʁa\ masculin

  1. (cartes) Jeu de cartes où ce terme est usité pour accuser les valeurs zéro (10, 20, 30).
    • Quand on a cinq mille dollars, on peut gagner un million au baccara, mettre une couturière dans ses meubles ou acheter des cornues pour la Faculté des sciences. (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 25)
    • Ils viendront solliciter en pleurnichant des dégrèvements d'impôts, me dit un fonctionnaire […], et ils risquent au baccara, au chemin de fer, des fortunes tous les soirs. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Jeannin était joueur et même tricheur, entraîné à cela par un autre ; et insensiblement ils se mirent à tenir tripot, entendez qu'ils attiraient des inconnus à la table de nuit ; on passait du tarot au baccara pendant que nous dormions, et les étrangers étaient plumés. (Alain, Souvenirs de guerre, page 79, Hartmann, 1937)
    • La principale différence entre le Baccara en banque et le Chemin de fer réside en ce que chaque joueur, dans ce dernier jeu, devient banquier à tour de rôle. (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, page 43)
    1. (cartes) Point zéro au baccara.
  2. (argot) faillite#fr|Faillite, échec.
    • Être en plein baccara, être dans une misère noire.
    • J'suis en plein baccara. Tiens, j'ai juste trois thunes. (Albert Simonin, J. Bazin, Voilà taxi ! 1935)
    • Une gonzesse qui me fait la malle, les condés qui me rallègent aux miches, je suis en plein baccara ! (Albert Simonin, Le Petit Simonin illustré, 1957)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français