banquerouter
étymologie
De banqueroute, avec le préfixe -er.

verbe

banquerouter \bɑ̃k.ʁu.te\ intransitif ou transitif

  1. Faire banqueroute, crouler sous les dettes.
    • 3° que je n'ai pas voulu banquerouter, et que j'en voulois un autre à ma place, et qu'on n'a pas voulu, qu'on a même eu peur que Vautre ne préférât la banqueroute partiaire. (Armand Thomas Hue de Miromesnil, Pierre Jacques Gabriel Le Verdier, Société de l'histoire de Normandie, Rouen, Correspondance politique et administrative de Miromesnil, 1902)
    • Car beaucoup trop d'américains s'endettent ou banqueroutent à cause des "medical bills". (site www.forummiami.com)
    • Usines qui dévissent, banques qui banqueroutent, compagnies aériennes et aéroports qui se craschent, soldats qui désertent, prolétaires et déshérités qui se servent gratos dans les supermarchés, c'est la réalité actuelle du "Paradis Etats-Unien".
  2. Provoquer la banqueroute de.
    • 'Il aurait mieux fait de la banquerouter AVANT la révolution.'' (site lachute.over-blog.com)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français