bar
étymologie
(Endroit où boire) De l’anglais bar, lui-même du français barre.
(Poisson) (fin du XIIe siècle) Du moyen néerlandais baers, baerse, barse (« perche, bar »), apparenté rattacher au moyen néerlandais borstel (« poil, soie, brosse »), ce poisson ayant été ainsi nommé en référence à ces dangereuses épines dorsales.
(Unité de poids) Du grec ancien βάρος.
(Objet pair du foo) De l’anglais bar.

nom

SingulierPluriel
barbars

bar \baʁ\ masculin

  1. Comptoir où se servent les boissons.
    • Un bar en acajou.
    • Ils sont tous les deux accoudés au bar.
    • Un petit bar qui sert autant pour le service que de caisse, un pâle tapis usé qui semble résister aux aléas de l’hiver, un mur de briques, de petites tables collées et hop!, le tour est joué pour simplement laisser filer le temps et découvrir le charme discret de cette maison. (Le Devoir, 16 février 2007)
  2. (Par métonymie) Débit de boissons.
    • J’avais pour invité, dans un bar de Montmartre, le chasseur d’une boîte de nuit qui, sous son beau costume, abritait une nature inquiète. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928 ; Préface de la 3e édition de 1929)
    • Au fond d’un bar fallacieusement intitulé La Jeunesse, un phonographe tournait et répandait des gargouillements sonores d’accordéon. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • La cigarette est bannie des bars, pubs et restaurants en Irlande, Norvège, Malte, Écosse et à compter de l’été 2007 au Royaume-Uni. (Le Monde, 4 octobre 2006)
synonymes
traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
barbars

bar \baʁ\ masculin

  1. (poissons) Poisson de mer dont la chair blanche est délicatement parfumée, appartenant aux genres Dicentrarchus sur Wikispecies et Morone sur Wikispecies , variante de loup de mer (poisson).
    • Le bar commun peut atteindre, au maximum, 100 cm pour un poids de 10 kg à 12 kg. (ifremer.fr)
    • Les bars arrondis, ouvrant une bouche énorme, faisant songer à quelque âme trop grosse, rendue à pleine gorge, dans la stupéfaction de l’agonie. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
  2. (cuisine) Chair cuisinée de ce poisson.
  3. (Héraldique) Meuble représentant un animal du même nom dans les armoiries. Contrairement au poisson, il est généralement représenté par paire, en pal, courbé (l'un à dextre l’autre à senestre) et adossés.
    • D’azur semé de croisettes d’or et aux deux bars d’or, qui est du Comte Bar voir illustration « armoiries avec 2 bars »
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
barbars

bar \baʁ\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet)
    • Bar ou Millier, ou 100 myriagrammes, poids égal au mètre cube d’eau qui pèse 1000 kilogrammes ; le bar remplace l’ancien tonneau de mer ; il vaut env. 2043 liv. poids de marc ; voy. pag. 189 et suiv. (Abbé Louis Ramel, Système métrique, ou Instruction abrégée sur les nouvelles mesures, Mme Fauche, Neuchâtel, 1808)
    • BAR. Mot qui, dans le principe, faisait partie de la nomenclature du système métrique français, et désignait un poids de 1000 kilogrammes. Cette dénomination, aujourd’hui inusitée, a été remplacée par celle de millier ou tonneau''. Voyez ces mots./>Le bahar ou candi, poids des Indes orientales, porte quelquefois aussi le nom de bar. Voyez Bahar. (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes'' ↗, M. Hayez, Bruxelles, 1840)

  2. (Métrologie) Unité de mesure de pression des fluides, égale à exactement 100 000 pascal#Nom_commun|pascal (Pa) et proche de la valeur moyenne de la pression atmosphérique au niveau de la mer.
    • Hors du Système international (SI), le bar dérive de la barye (1 bar = 1 000 000 baryes), unité de pression du Système CGS. En Europe, depuis 1992, l’utilisation du bar est toujours permise mais non recommandée.
    • Viennent ensuite les conduites forcées qui mènent l’eau jusqu’aux turbines. Ces impressionnants tuyaux en acier de 1,9 à 2,3 mètres de diamètre peuvent supporter une pression de 28 bars. (Ludovic Dupin, La Centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, n°3252, 8 septembre 2011, page 8)

traductions
  • allemand : Bar
  • anglais : bar
  • russe : бар

nom

SingulierPluriel
barbars

bar \baʁ\ masculin

  1. (programmation) Entité non spécifiée, qui suit généralement une première entité appelée foo.
    • Supposons que nous avons deux objets foo et bar.

nom

SingulierPluriel
barbars

bar \baʁ\ masculin

  1. (Désuet) Variante de bard.
synonymes
Bar
étymologie
Du gaulois barros (« hauteur, sommet ») ; apparenté au breton barr (« sommet, cime »).
  1. (commune de la Corrèze) Barrensis vicaria. (Bar-le-Duc) Barrum ; Barri villa. (Bar-sur-Aube) castro Barro. (Bar-sur-Seine) Barrum castellum.
Le nom de l’affluent de la Meuse dérive de celui de Bar-lès-Buzancy.

nom propre

Bar \baʁ\ masculin singulier

  1. (Géographie) Commune de la Corrèze, en France.
  2. Barrois, région autour de Bar-le-Duc, ancien duché à l’ouest de la Lorraine.
    • L’historien d’Attigny pense que ce changement fut occasionné par la dévastation de la paroisse de Montmarin à l’époque de l’invasion du Comte de Bar en Champagne, en 1297. (Revue historique ardennaise, Librairie Alphonse Picard & fils, 1897, vol.4, page 11)
  3. (Désuet) ou (familier) (Géographie) Ancien nom de la commune française Bar-lès-Buzancy.
    • Le prince de Saxe, arrivé à 8 heures du matin à Cunel, la fit lui-même avancer, sur le rapport des avant-gardes que, pendant la nuit, les Français s’étaient retirés des environs de Bar et de Nouart et qu’ils se dirigeaient au nord-est. (Ferdinand Lecomte, Relation historique et critique de la guerre franco-allemande en 1870-1871, 1873, Paris : Ch. Tanera, vol.2, page 398)

traductions
nom propre

Bar \baʁ\ féminin singulier

  1. (Géographie) Rivière du département des Ardennes et affluent de la Meuse.
    • La Bar prend sa source dans le canton de Buzancy, passe : à Brieulles, aux Petites-Armoises, à Tannay, Malmy, Connage, Omicourt, Cheveuges, Saint-Aignan, Villers, et se jette dans la Meuse, sur la rive gauche, entre Dom-le-Ménil et Donchery. (Victor-Adolphe Malte-Brun, La France illustrée: Géographie, histoire, administration statistique, J. Rouff, 1881, t.2, vol.1, p.4)
    • Depuis plusieurs heures, là où la Bar se jette dans la Meuse, venant de gauche, au sud, à l'extrémité de l'Armée Corap, on est dans l'impossibilité de joindre les hommes d'Huntziger. (Louis Aragon, Les Communistes, tome 2, réédition Messidor/Temps actuels, 1982, p. 218)
    • Point besoin de souligner que cette brigade de spahis, […], serait incapable de s’opposer aux chars de la 1re Panzer, quand ceux-ci déboucheraient de la vallée de la Bar et se répandraient dans la dépression de Vendresse au cours de l’après-midi du 14 mai. (Pierre Rocolle, La guerre de 1940, tome 2 : La défaite - 10 mai-25 juin, Éditions Armand Colin, 1990, chap. 2)

nom de famille

Bar \baʁ\

  1. Nom de famille.
    • Jean-Étienne Bar.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français