barda
étymologie
(1848) berdâa De l’arabe برذعة. voir bardot, barde, barder.  [1]  [2]

nom

SingulierPluriel
bardabardas

barda \baʁ.da\ masculin

  1. (militaire) (Argot militaire) Équipement du soldat.
    • Quel que soit le conflit, le fantassin est encore esclave d’un barda qu’il faut traîner pendant des marches interminables et porter souvent pendant le combat. (Philippe Masson, L’Homme en guerre 1901-2001 : de la Marne à Sarajevo, 1997)
    • Nul camion bâché ne le vit s’avancer vers lui, titubant sous le poids du barda arabicide. (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, page 35)
  2. (Par extension) (familier) Attirail encombrant porté sur le dos, bagage très lourd.
    • […] ; l'autre, son barda sur l'épaule, les chausses lui dégringolant le long des jambes, la tête rejetée en arrière et s'envoyant un jet de sa gourde dans le gosier, a l'allure épaisse et la trogne truculente d'un rustaud des Flandres. (Rachel Valentino, La formation de la peinture française: le génie celtique et les influences, éd. G.P. Maisonneuve, 1936, page 307)
    • – Bravo ! dit-il en entrant, je débarque du train avec tout mon barda et qui est-ce que je trouve sur le quai pour m’aider ? Personne. (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 127)
    • – C’est quand même cruel, dit Bouzigue, mélancolique, de faire marcher ces enfants comme s’ils étaient déjà à la Légion étrangère. Et avec un barda terrible, et des mollets comme des spaghetti… (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 258)
  3. (Canada) Bruit, vacarme, raffut.  [3]
    • Arrêtez de faire du barda, j’essaie de dormir !
synonymes forme fléchie

barda \baʁ.da\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple du verbe barder.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français