bas-ventre
étymologie
 (date à préciser ou à vérifier) De ventre et bas.

nom


bas-ventre \ba.vɑ̃tʁ\ masculin

  1. Partie inférieure du ventre qui correspond à la cavité du bassin.
    • « À lire le livre de M. Sorbier, on croirait que les maisons de Paris sont toutes mangées de lèpre et dégoulinantes de sueurs rouillées, que tous les cabinets sont bouchés, que tous les gosses ont la morve aux narines, que toutes les femmes vendent leur bas-ventre aux enchères et que tous les hommes sont des ivrognes conscients et organisés. » (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 75)
    • Il se met debout, ventre et bas-ventre nus, se torche avec un bout de journal, regarde si les passants n’approchent pas, se torche une deuxième fois, inspecte son papier souillé, puis, hop ! recaleçonné, il franchit un muret et disparaît. (Jack Thieuloy, Vers l’Inde, 2016)
    • En revanche, son pied chaussé d’une tatane sans âge atteignit parfaitement son but : le bas-ventre de l’agresseur, qui se plia de douleur. (Bruno M, Il est très difficile d’attraper un chat dans une pièce sombre, surtout s’il n’y est pas, Les Editions Ipanema, 2014, prologue)
    • (Figuré)Les chambres, les greniers, les lieux de hauteur deviennent des thrènes murmurants tandis que la cave, bas-ventre tout en longueur de cette maison immense, est un poème des Enfers. (Philippe Claudel, Parfums, Cave, Stock, 2012)
    • Ce soir, le bas-ventre en feu dans son lit, il redevenait le petit scout hypocrite et libidineux hanté par l’envie de se tirer sur la nouille. (Raphaël Somal, Le crépuscule des cadres, Publishroom, 2019, chapitre 5, § 5)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français