base de données relationnelle
étymologie
(1970) voir base de données, relationnel.

locution nominale


base de données relationnelle féminin

  1. (BDD) Type de base de données : stock d'informations décomposées et organisées dans des matrices appelées relations ou tables conformément au modèle de données relationnel. Le contenu de la base de données peut ainsi être synthétisé par des opérations d'algèbre relationnelle telles que l'intersection, la jointure et le produit cartésien.
    • En 1990, facilitée par la puissance des processeurs suivant imperturbablement la loi de Moore et bénéficiant des progrès révolutionnaires des codes correcteurs, ainsi que par les progrès des bases de données relationnelles, arriva la révolution des Enterprise Resource Planning (ERP) (en français progiciels) : il s’agissait de systèmes visant, au départ, uniquement les grandes entreprises, qui permettait de gérer dans un système unique la totalité des fonctions d’une entreprise, non seulement les processus horizontaux comme finance-comptabilité, ressources humaines, mais aussi les processus métier comme gestion de production, qualité, maintenance. (Jérome Brun, Informatique d’entreprise : comment ça marche ?, L’Archicube no 20, juin 2016, page 42)

traductions
  • allemand : relationale Datenbank
  • anglais : relational database
  • espagnol : base de datos relacional
  • portugais : banco de dados relacional
  • russe : реляционная база данных



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français