baudruche
étymologie
Appartient à la racine indo-européenne bod-, désignant quelque chose d’enflé, de gonflé, de boursouflé, suivie du suffixe -usca.
La racine indo-européenne bod- est présente dans de nombreux mots français (voir boudin, bouder, bedon, bedaine, bidon), ou dialectaux comme boudifle (« ampoule »), baudru (« ventru »), etc.

nom

SingulierPluriel
baudruchebaudruches

baudruche \bo.dʁyʃ\ féminin

  1. Pellicule de boyau de bœuf ou de mouton qui sert à recouvrir ou à fabriquer certains objets.
    • Un ballon en baudruche.
    • On bat l’or entre deux feuilles de baudruche pour le réduire en poudre.
    • on apercevait quelques pots de faïence sans anse, un parasol chinois en baudruche à figures, crevé çà et là, (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Personne qui n’a que les apparences des mérites qu’on lui prête et qui se dégonfle aisément.
    • Un grand homme en baudruche.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français