belle-sœur
étymologie
Composé de belle, terme de courtoisie et d’affection, féminin de beau, et de sœur.

nom


belle-sœur \bɛl.sœʁ\ féminin

  1. Sœur du conjoint.
    • Le duc de Guise reconduisit sa belle-sœur, la duchesse de Nevers, en son hôtel qui était situé rue du Chaume, en face de la rue de Brac, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
  2. Épouse du frère ou de la sœur.
    • Il dut quitter le salon jaune, après avoir montré le poing à sa belle-sœur, en la traitant de vieille gueuse et en la menaçant de revenir bientôt. (Emile Zola, La Fortune des Rougon, 1871)
  3. (Par extension) Tout parent féminin en liaison généalogique par une séquence quelconque de liens de fraternité et d’alliance, comme par exemple la conjointe du beau-frère, ou de la belle-sœur, c’est-à-dire l’épouse du frère ou de la sœur du conjoint.
    • Antoine et ma belle-sœur jouaient bien leur jeu ; ils se montraient, à mon égard, pitoyables, ils ne procédaient que par des allusions contristées. J'étais presque leur dupe, mais non pas entièrement ! (Pierre Mille, Christine et lui, Librorium Éditions, 2019, p. 123)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français