bergerie
étymologie
 Composé de berger et de -erie.

nom

SingulierPluriel
bergeriebergeries

bergerie \bɛʁ.ʒə.ʁi\ féminin

  1. Lieu où l’on enferme un troupeau de moutons, de brebis.
    • Le loup est entré dans la bergerie.
    • La bergerie était longue, la grange était haute. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
  2. (litt) (vieilli) Poème ou récit bucolique mettant en scène les amours des bergers et des bergères.
    • [L’auteur] a laissé railler ses bergeries comme il avait laissé railler tout le reste, sans s’inquiéter des arrêts de certaine critique. (George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], Notice de La Petite Fadette, 1849)
    • Au point où l’Île-de-France, le Valois et la Picardie se rencontrent, —divisés par l’Oise et l’Aisne, au cours si lent et si paisible, il est permis de rêver les plus belles bergeries du monde. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français