beurrer
étymologie
Du substantif beurre.

verbe

beurrer \bœ.ʁe\ transitif conjugaison (pronominal : se beurrer)

  1. Recouvrir de beurre.
    • Du pain beurré.
    • Une tartine beurrée.
  2. Ajouter du beurre à quelque chose.
    • Elle trouva le thé exquis, le cake fondant, beurré, raisiné, fruit-confisé à point. (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, page 50)
  3. (Figuré)
    • Le soleil était haut ; il faisait très chaud mais il n’y avait pas de lumière violente. Elle était très blanche et tellement écrasée qu’elle semblait beurrer la terre avec un air épais. (Jean Giono, « Le hussard sur le toit », 1951, réédition Folio Plus, page 13)
  4. (France) (familier) (Passif) Se retrouver ivre.
    • Ce type est complètement beurré.
  5. (Québec) (familier) Salir, tacher.
    • Tu es tout beurré, va te nettoyez !
  6. (pronominal) (France) (familier) Devenir ivre, s’enivrer.
    • Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais me pas promener ? Finalement, j’ai décidé de me beurrer la gueule. (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre VI, épisode Præceptores)
  7. (pronominal) (Québec) (familier) Se salir.

traductions
  • allemand : buttern, mit Butter ausstreichen
  • anglais : butter
  • espagnol : enmantecar
  • italien : imburrare
  • portugais : untar com manteiga
  • russe : намазывать маслом



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français